Our newsletters

[PDF versions]

kintanamagazine_logo_small.png

Devenir scientifique : Rêves et attentes par Tahina Nambintsoa

Devenir scientifique : Rêves et attentes

Par Tahina Nambintsoa

Lycee Jules Ferry Faravohitra

3eme Prix de la catégorie Highschool lors du Ikala STEM Essay Contest 2019.



La science, en tant que corpus de connaissances mais également comme manière d'aborder et de comprendre le monde, s'est constituée de façon progressive depuis quelques millénaires. L'histoire des sciences n'est pas la chronique d'une série de découvertes scientifiques. C'est l'histoire de l'évolution d'une pensée, mais aussi d'institutions qui, dans leurs contextes historiques, offrent à cette pensée les moyens de se déployer, et de traditions qui viennent d'enrichir. La première décennie du XXIe siècle se caractérise par les progrès fulgurants des sciences numériques. Les champs d'applications se multiplient et s'étendront probablement dans toutes les sphères de la science et de technologies de plus en plus sophistiquées. Dans le cas de Madagascar, les scientifiques qui y vivent restent dans l'ombre et ne peuvent pas réellement exploiter leurs talents dans ce domaine. La question qui se pose ici c'est qu'est-ce qu'être scientifique à Madagascar ? Multiples sont les obstacles que les Malagasy confrontent et aussi des contraintes qui ne les laissent pas indifférents.


Certes, devenir scientifique à Madagascar reste un "rêve" à cause de ces contraintes et de ces obstacles. Le type d'éducation à Madagascar est plus base sur la théorie que dans la pratique. L'éducation qui est sans doute la base d'un développement ne l'accentue pas et n'approfondis pas vraiment la science à Madagascar. L'éducation devrait stimuler la curiosité de l'enfant des son plus jeune âge pour qu'il ait soif de connaissance. De plus, ici, la généralité des mass-médias divulguent que des fausses informations sur l'actualité scientifique ou les progrès de la science. La famille et la société prennent aussi part à ces obstacles et empêches leur enfant ou leurs concitoyens à réaliser des projets scientifiques avec des excuses du genre : "c'est risqué, ca va pas le faire, ne le fait pas, tu vas échouer ...". De plus, les cultures et les traditions les empêchent de progresser car, ces derniers se fient juste à la constatation et à la vérité relative mais ne cherche point atteindre la verite absolue ou la science prend part. Les moyens de recherche et de documentation, si on voit le progrès d'autres pays restent archaïques et pose un énorme problème aux chercheurs. Leurs moyens sont faibles et limites et cela devient un obstacle pour eux.


Devant la minorité des scientifiques, plusieurs "attentes" se présentent. Pour certains, les scientifiques devraient réussir à atteindre facilement le développement d'un pays, une des attentes se présentant face à eux. Ils attentent ce que ces scientifiques promettent, préparent et exécutent pour la société. Là, le concept gagnant-gagnant se met en place car face aux requêtes de ces chercheurs, la société de son cote attend des résultats positifs et veulent voir les progrès que ces derniers font, les efforts qu'ils attribuent pour la réalisation des projets scientifiques face aux enjeux citer ci-dessus. De savoir jusqu'ou ils peuvent aller et faire développer la science. Savoir leur projet pour leur pays, leurs continent ou même pour révolutionner le monde. Cet ambition devrait être perçu dans chacun d'entre car c'est le moteur même de leur recherche mais la clé dans ce domaine et une des rares choses que certains d'entre eux ne maitrise pas c'est la patience.

Pourront-ils surmonter ces difficultés et réussir à atteindre leurs objectifs ou vont-ils rester dans l'ignorance et attendre que tous soient au point pour avancer ? C'est peut-être la raison pour laquelle le sujet affirme que devenir scientifique, rêves et attentes.

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Facebook Social Icon
Contact

 

​Telephone : ​+261 34 27 611 19

Email : ikalastem-at-gmail-dot-com