Our newsletters

[PDF versions]

kintanamagazine_logo_small.png

Motiver les femmes et filles STEM Malagasy par Ranaivojaona Ny Aina Henintsoa

Motiver les femmes et filles STEM Malagasy : Défis & Opportunités Ranaivojaona Ny Aina Henintsoa Etudiante en deuxième année à l' Ecole Supérieure Polytechnique d'Antananarivo 2eme Prix de la catégorie Undergraduate lors du Ikala STEM Essay Contest 2019.


Même si la femme était reconnue égale de l’homme et jouissait des mêmes privilèges que lui dans certaines sociétés telles qu’en Egypte, elle fut depuis des siècles jugée mentalement et socialement inférieure à l’homme dans le reste du monde. Ce ne fut que plus tard, qu’elle pouvait accéder au droit à l’éducation, au droit à l’université, au droit d’enseigner, et au droit de s’impliquer dans les domaines scientifiques, même si ces droits étaient encore mal vus et très restreints. D’ailleurs, au XVII è siècle, François de La Barre dénonce cette injustice du traitement réservé aux femmes : «l’esprit n’a point de sexe…il faut leur permettre de suivre les mêmes études que les hommes et qu’il faut leur ouvrir toutes les carrières, y compris scientifiques ». Malgré ces préjugés et ces restrictions, cela n’a pas arrêté d’illustres femmes de briller dans les domaines scientifiques et de briser ces mentalités.


Dans une société comme la nôtre, l’éducation des femmes reste très dévalorisée et n’a pas encore connue cette révolution de mentalité sur le sujet de « femme au foyer ». Plus qu’une simple « machine à bébés », « la nature a doté l’esprit féminin la possibilité de comprendre toutes les connaissances…en privant les femmes de la possibilité de s’instruire, les hommes travaillent contre le plus grand intérêt du bien public » d’après Maria Gaetana Agnesi. Ce n’est pas que la femme « n’est pas trop scientifique », elle a été délibérément écartée et discriminée du domaine de la science depuis bien longtemps. Alors que la femme peut maintenant jouir de ses droits et s’investir librement dans la science, les stéréotypes persistent jusqu’à nos jours et influencent le nombre des jeunes filles qui choisissent le parcours scientifique dans notre société. Briser ces stéréotypes représente donc un grand défi pour les filles STEM Malagasy. Déjà montrer son intérêt et sa passion pour la science est déjà un grand pas. Il faut rendre normal le fait qu’une fille peut très bien s’intéresser à n’importe quel domaine scientifique particulier comme la robotique, l’électronique ou la mécatronique par exemple, sans se soucier si ça n’intéresse que les hommes. Et pour titiller cet intérêt, des ateliers pour aider les jeunes filles à se faire une idée de comment ça marche par exemple le monde de la robotique sont vraiment ce qu’il faut, car tout débute par la curiosité et puis vient la passion.


D’autre part, les accomplissements de nombreuses illustres femmes scientifiques et leur contribution doivent inspirer la jeune génération, car elles ont été discriminées, jugées incapables; et pourtant elles ont démontré leur intelligence et prouvé leur égalité à l’homme. Chaque fille STEM a pour défi de prouver ses capacités et ses compétences à chaque fois et montrer qu’elle peut se tenir égale face à l’homme dans son propre domaine. De ce fait, elle doit redoubler d’efforts plus que n’importe qui, surmonter les préjugés et d’être à son tour une source d’inspiration pour sa génération.

Les femmes STEM Malagasy ont donc pour défi de démontrer leur passion, braver les mentalités et inspirer les autres. Mais quelles sont donc leurs opportunités ?

On vit dans une société moderne, où la contribution des femmes STEM est très bien vue et de plus en plus soutenue. Qu’une femme STEM initie un projet et se fasse remarquer par ses accomplissements et ses compétences pourrait lui offrir de grandes opportunités actuellement telles que des collaborations, des financements, de la renommée, des bourses extérieures…Les femmes STEM sont pour la société une fierté et donc une inspiration pour détruire les stéréotypes. Etre une femme STEM est une opportunité de revaloriser la place de la femme dans la société car elle peut choisir de devenir ce qu’elle veut.


Il y a aussi l’opportunité de forger des connaissances dans un monde aussi vaste que la science, de développer sa personnalité et son esprit du fait qu’il y a tous les jours un défi à relever. Il ne suffit pas d’avoir seulement la connaissance et la compétence, il faut aussi l’attitude, les convictions, et le désir de contribuer au bien-être de la société. Et les filles STEM Malagasy sont bien placées pour posséder toutes ces qualités.

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Facebook Social Icon
Contact

 

​Telephone : ​+261 34 27 611 19

Email : ikalastem-at-gmail-dot-com